Mausolée de Khai Dinh - INDOCHINE cartes postales anciennes

Mausolée de Khai Dinh


La construction du mausolée
Les travaux du tombeau de Khai Dinh ont commencé le 4 septembre 1920 et dura pendant 1 an. Pour pouvoir financer ces constructions, l’empereur de Khai Dinh demanda au gouvernement du protectorat français de lui permettre d’augmenter les taxes foncières de 30 % sur l’ensemble du pays. Cette action de Khai Dinh a été très violemment critiquée.

L’infrastructure du mausolée
La superficie du tombeau de Khai Dinh est très modeste : 117m x 48,5m mais les édifices sont d’une grande finesse. L’ensemble du tombeau est vu comme un rectangulaire avec 127 marches d’escalier et une intégration de différentes architectures telles que : indienne, bouddhique, roman, gothique ...
Ces architectures laissent leur trace sur les édifices concrets comme la porte en forme d’une tour indienne, les piliers en forme de stupa du bouddhisme, les haies comme des croix fragiles, pavillon de stèle avec les tours octogonales et les voûte romans. Il s’agit d’un mélange de deux éléments : interférence de cultures orientale et occidentale à la rencontre de l’histoire et conformes aux voeux de Khai Dinh.

Le mausolée
Le mausolée dont la structure est en béton armé, est beaucoup plus petit que ceux des autres souverains Nguyen construits dans les environs.
Il occupe une superficie moindre, mais sa construction est particulièrement élaborée avec de fortes influences occidentales.
L’ensemble du tombeau forme une masse rectangulaire surgissant avec ses 127 marches.
La structure du tombeau impérial Khai Dinh est un rectangle de 117 mètres long de 48,5 mètres de large, adossée au mont Chau Chu.

Le tombeau impérial a 2 parties très différentes au sommet le Palais Dinh Thien, où l’on peut voir le sarcophage de l’empereur Khai Dinh et à l’extérieur du tombeau impérial les statues de la Cour des cérémonies, la maison des mandarins et le pavillon des stèles de forme hexagonale.

Plan détaillé du mausolée de khai Dinh
Le mausolée se présente sur trois niveaux, sous la forme de terrasses reliées par des escaliers.

On accède au mausolée par de hauts escaliers de 37 marches dont les rampes ont été sculptées en forme de dragons, ces dragons sont le plus grand de tous les Viet Nam.

JPEG - 339.2 ko
Annam Hue
Tombeau de Khai Dinh
Grand escalier
Editeur Thanh Ba Sépia 83
Carte écrite le 30 juin 1922

Une fois que nous avons gravi ces marches, nous faisons face à une petite cour (terrasse) avec les maisons des mandarins des deux côtés (pavillons de garde).
Pour accéder à la partie suivante de la tombe de Dinh Khai Imperial Hue, nous devrons grimper de nouveau 29 marches.
Nous arrivons ainsi à la Cour de la cérémonie, avec ses statues en pierre (matériau rare sur ce tombeau impérial), qui, contrairement au reste des tombeaux impériaux de Hué, a 2 rangées de statues, la deuxième rangée sont les gardes du corps de l’empereur.

Sur ce même niveau, terrasse, dans la Cour des cérémonies, nous avons le pavillon de la stèle, avec une stèle gravée dans la pierre sur la vie et le règne de l’empereur. Ce monument est unique, parce que c’est le seul pavillon de stèle des tombes impériales dont la forme est hexagonale.


Palais Dinh Thien
La dernière partie du mausolée de Khai Dinh, au sommet du tombeau impérial, est le Palais Dinh Thien.C’est l’endroit le plus élevé et la principale construction de la nécropole.

Ce palais du tombeau impérial est composé de plusieurs chambres communicantes, où la salle principale contient une statue de l’empereur Khai Dinh assis sur son trône et à ses pieds, son sarcophage.

La décoration intérieure du temple de Thiên Dinh est unique. La fresque du plafond représente neuf dragons dans les nuages (Cuu Long ân vân), qui fait écho avec les motifs et mosaïques de porcelaine et de cristal tapissant les murs.
Des motifs et des mosaïques de porcelaine et de cristal tapissent tous les murs. Les scènes sont très animées et les couleurs harmonieusement mélangées. Les images des 4 animaux sacrés et des 8 armes ornementales portent l’art des reliefs en porcelaine à son plus haut sommet.
L’intérieur des 3 salles du centre du Palais Thien Dinh est décoré par les motifs de mosaique de porcelaine et d’éclats de verre. Ce sont les tableaux de 4 saisons, 8 instruments royaux, 5 bonheurs ...

Le maitre Phan Van Chanh est l’auteur des 3 tableaux ‘‘Cuu long ân may - les neuf dragons en danse dans les nuages’’ peints sur le plafond des trois travées principales du palais de Thien Dinh.

La salle d’accès à ce palais est réservée aux soldats gardiens de tombeau.
Les latéraux sont les édifices Ta, Huu Truc Phong pour les soldats gardiens du tombeau ;
Devant elle, s’élève le temple de Khải Định, le Palais de Khai Thanh , qui renferme l’autel du culte et le portrait du roi.

Le palais Khai Thanh
Ce palais présente des façades extrêmement décorés. L’intérieur doré mélange des incrustations de porcelaine et des miroirs avec des dragons au plafond que l’on retrouve aussi sur la toiture.
La tombe - le Buu An
La salle du fond contient la tombe elle-même avec un autel.
Au milieu, se trouve le Buu An, la statue du roi , Khải Định assis sur son trône, et l’autel du culte avec la tablette funéraire du défunt.

JPEG - 137.8 ko
Annam Hué - Tombeau de khai Dinh - numéro 30 - éditeur Levy Neurdein

En dessous de la statue c’est la tombe et les tablettes funéraires de l’empereur. Le Buu An serpenté au dessus de la statue en bronze nous donne une impression particulière comme il est fait avec la soie sans savoir qu’il est en béton armé pesant presqu’une tonne.

Des salles exposent des objets et photographies de l’époque avec une statue en bronze de Khải Định fondue à Marseille en 1922.

Le Palais de Khai Dinh constitue un véritable édifice du symbole d’architecture et d’art qui contribue en partie à diversifier la richesse des tombeaux royaux de Hué.


Navigation

Toujours plus

  • Mausolée de Khai Dinh

Annonces

Fêtes et cérémonies


Editeur Fajolle frères 1920