1908, la condamnée - INDOCHINE cartes postales anciennes

1908, la condamnée


Une femme condamnée, une femme parmi les comploteurs ?

La femme sur la carte postale de Dieulefils

JPEG - 94.8 ko
Tonkin 1908 - Criminels inculpés dans le complot de juillet 1908 - Dieulefils 3034

Sur la photo des empoisonneurs de 1908 il y a une femme parmi les hommes : La dame au bandeau blanc.
Qui était-elle et qu’est ce qu’elle est de venu ?

A vrai dire je n’avais pas remarqué que c’était une femme, je voyais bien que ce personnage avait un bandeau blanc, je pensais que c’était un homme qui avait ce bandeau en signe de deuil.

En 2017, je recherche sur le net des informations concernant la ville de Tuyên Quang, je ne trouve pas ce que je veux, j’insiste et trouve un blog écrit en vietnamien qui décrit et montre cette ville grâce aux cartes postales des années 20 (1920). C’est un blog, il a plusieurs feuillets et sur l’un d’eux je trouve les évènements de 1908.
Tout est écrit en vietnamien, je demande à Google et à Bing de m’aider et de me traduire, et je trouve cette information : sur la photo de la carte postale de Dieulefils il y a une femme et voici son histoire.

http://tranthanhnhan1963g.blogspot....

D’après Tran Thanh Nhan - sous réserve d’une traduction correcte par Bing.

Dans la photo, parmi les patriotes arrêtés et mis à la cangue, assise dans la rangée, il y a une petite femme, son visage est beau, doux avec un foulard pour nouer ses cheveux. Qui est cette femme ?

Lors de cette rébellion au moins deux femmes ont été condamnées, deux épouses ou compagnes des chefs du complot ou agent de liaison de la bande de Hoang De Tham. Mais qui est sur cette photographie ?

L’auteur du blog rencontra par hasard un historien Nguyen Trong Hau à Hanoi, ce dernier a mis beaucoup de temps et d’effort pour comprendre ces faits historiques.
Il lui parla d’une maison au 20 dans la porte du Sud, lieu des rendez-vous secret des patriotes sur le « complot du poison du 27 juin 1908 ».
À la maison numéro 20 de la porte sud, aujourd’hui personne ne se souvient, mais des descendants de cette femme vivraient à Hanoi, district de Hai BA Trung, 187 Truong Dinh.

« La belle jeune femme sur la photo serait Mme Nguyen Thi Ba, également connu sous le nom de « Six beaucoup ».

Cette femme assez jeune, devait se marier, elle aidait dans le restaurant qui servait du riz gluant, restaurant qui était devenu le rendez-vous des patriotes.

Son mari a participé au complot, mais il n’a pas été arrêté car il avait fui, sa femme fut arrêtée à sa place comme caution, mais il mourut accidentellement et Mme Nguyen Thi Ba resta en prison. Il semblerait qu’elle soit morte des suites de tortures ou suite à une attaque dans la prison ou elle était enfermée.

Sa famille a du soudoyer le gardien pour récupérer le corps et enterrer Mme Nguyen Thi Ba dignement dans le lieu Mai village.


Navigation

Toujours plus

  • 1908, la condamnée

Annonces

Fêtes et cérémonies


Editeur Fajolle frères 1920