La rade de Saigon


La rade de Saigon

JPEG - 94.1 ko
Vue de la rade à Saïgon - 74 Planté - Saigon 1906

L’arrivée du courrier

JPEG - 106.6 ko
Arrivée du courrier - 73 Planté - Saigon 1906

Escadre de l’INDO CHINE

JPEG - 98.2 ko
Escadre de L’INDO CHINE « Montcalm » - 77 Planté - Saigon 1906

Croiseur cuirassé Montcalm (1898-1926)
Mis sur cale à la Seyne le 27 septembre 1898, il fut lancé le 27 mars 1900 et entra en service le 24 mars 1902, n’ayant pas encore terminé ses essais, pour accompagner le président de la république, Emile Loubet, en Russie. Arrivé à Cronstadt le 20 mai 1902, le Tsar vint déjeuner à bord le 23 mai. Ce croiseur cuirassé qui, neuf, faisait honneur à la construction française, parcourut pendant de nombreuses années les mers de Chine. En novembre 1921, il fut envoyé à Singapour pour attendre le Maréchal Joffre qu’il accompagna pendant quatre mois au cours de sa visite en Extrême Orient. Le Montcalm fut condamné à Brest le 28 octobre 1926. Utilisé par la suite comme ponton-école du Groupe Amorique, il fut rebaptisé Tremintin en 1934. Il était encore amarré dans la rade de Brest en 1940 et fut détruit pendant l’occupation en 1943.

JPEG - 116 ko
Escadre de L’INDO CHINE « Redoutable » - 81 Planté - Saigon 1906

Cuirassé Redoutable
Le Redoutable était un cuirassé de la marine française construit à partir de 1873.
Conçu avec une batterie centrale d’artillerie au lieu des traditionnelles bordées, il fut le premier navire au monde à utiliser l’acier comme principal matériau. Comparé au fer, l’acier possède une plus grande force structurelle pour un poids inférieur. La France était le premier pays à fabriquer industriellement de l’acier (avec le procédé de Siemens) mais la présence de défauts dans les plaques d’acier provoqua l’utilisation de fer forgé.
Le Redoutable était présent pendant la négociation du traité du 7 septembre 1901 avec la Chine. Les navires de guerre en acier ont été plus tard construits par la Royal Navy, avec l’Iris et le Mercure, construits en 1875-1876.
Le Redoutable a été démoli à Toulon en 1913.

Julien VIAUD dit Pierre LOTI
Nommé sur le cuirassé Redoutable (Cherbourg 1ier août – 14 mars 1902 Saigon). Participe à sa deuxième campagne en Extrême Orient comme aide de camp du vice-amiral Pottier commandant la Division navale d’Extrême-Orient.

JPEG - 97.4 ko
Escadre de L’INDO CHINE « Décidée » - 78 Planté - Saigon 1906

Canonnière type surprise « Décidée » - 1900-922

Chantier et caractéristiques :
 Lorient. Commencé : 1898. Mis à flot : 23 juin 1899.
En service : 1900. Retiré : 29 mars 1922.
Caractéristiques : 680 t - 1 800 cv - 56 x 8 x 3,8 m - 1 hélice - 13 nds - 103 h - II 100 + IV 65 + IV 37. 
 
Observations :
11.1889 : Armée pour essais.
07.07.1900 : De Lorient pour l’Extrême-Orient.
1900-1913 : Saïgon, Chine, Japon.
05.1901 : Effectue une reconnaissance du Yang-Tsé et envoie un détachement en jonque jusqu’au rapide Niou-Koutan à 56 nq en amont de Yichang.
1905 : Station du Yang-Tsé.
04.1906 : Remplace l’ « OLRY » à Nanchang pour la protection des missions chrétiennes.
1914-1917 : Indochine.
1917 : Côtes du Liban (Division navale de Syrie).
18-19.06.1919 : Participe avec l’ « ERNEST-RENAN » et le BAMBARA" à la défense de Mersina.
1920 : Escadrille de patrouilles à Oran.
1922-1931 : Ponton à l’École des T.S.F. à Toulon.
01.07.1931 : Condamnée et à remettre aux Domaines à Toulon

JPEG - 97 ko
Escadre de L’INDO CHINE « L’achéron » - 128 Planté - Saigon 1906


La Canonnière Cuirassée Acheron

Mise en service en octobre 1888, elle fut d’abord affectée à Toulon avec de gagner la Tunisie et la Défense Mobile de Bizerte en 1899. De retour à Toulon l’année suivante, elle se voit affecter en Extrême-Orient, basée à Saïgon, Division Navale de Cochinchine, en août 1901.
En mai 1902, Acheron elle rejoint les Forces Navales d’Extrême-Orient et se voit confier la Défense Mobile de Rach-Dam en mars 1904. A partir de 1905, elle est affecté à la Division Navale d’Indochine.
CARACTERISTIQUES

Type : Canonnière Cuirassé
N° de coque : +++
Mis en service : 04 octobre 1888
Désarmé : 06 février 1912
Déplacement : 1 800 tonnes
Longueur : 55,20 mètres
Maître-bau : 12,30 mètres
Tirant d’eau : 3,60 mètres
Puissance : 1 700 cv
Vitesse : 11,60 noeuds
Equipage : 110 hommes
Armement : 1 canon de 274 mm
1 canon de 138 mm
4 canons de 47 mm

JPEG - 93.4 ko
Escadre de L’INDO CHINE « Le Styx » - 122 Planté - Saigon 1907

La canonnière cuirassée Styx
Canonnière cuirassée à tourelles lancement 1885.
Déplact. 1720 tx., long. 55 m, larg. 12 m, tirant d’eau 3,60 m, vitesse 11,6 n, coût 2.900.000 F, cuirasse à la flottaison 240 mm, tourelle 200 mm, pont 50 mm,
Armement : 1 canon de 274 mm, 3 canons de 100 mm, 6 pièces d’artillerie légère,
Équipage : 5 officier et 113 hommes
Elle se trouve depuis 1902 en disponibilité armée et est stationnaire à Saigon ; elle sera désarmée et démolie sur place en 1919.

Les torpilleurs

JPEG - 111.5 ko
La flotille des torpilleurs à saigon - 141 Planté - Saigon 1906

Navigation

Toujours plus

  • La rade de Saigon

Lire aussi...

Annonces

Fêtes et cérémonies


Editeur Fajolle frères 1920