De la cordillère annamite

Les minorités du Centre et du Sud vivent sur les hauts plateaux.

Ces minorités sont nombreuses, sur les cartes postes elles ont sont très souvent regroupées sous le terme « Moï » .

Le mot Moï est un terme péjoratif employé par les Kinh, ethnie majoritaire vivant dans les deltas et les basses terres pour désigner les montagnards. Le mot Moï signifie littéralement sauvage.

Parmi les « Moï », sur les cartes postales, on regroupe les populations de type malayo-polynésien, comme les Jarai ou les Edé, et en populations de type môn-khmer, comme les Bahnar ou les Sedang.

A citer également les Muong, dont la langue est proche du vietnamien.

Ces tribus, qui vivent sous un régime matriarcal, cultivent le riz sur brûlis et pratiquent la chasse.

On retrouve certaines de ces tribus également au Cambodge et au Laos.


Les Moïs en représentation

Les moïs en représentation Moïs à Saigon pour l’arrivée de Joffre - Crespin 4 Moïs, venus à Saigon en l’honneur de l’Arrivée du Maréchal Joffre.

Les Moïs - Tribus sauvages

Les Moïs sont un peuple d’Indochine vivant dans les montagnes du Vietnam et sur les plateaux du revers de la Cordillère Annamitique. Les Mois vivaient en tribus, tribus insoumises aux colonisateurs et tribus indépendantes des peubles vivant dans les villes et villages de Cochinchine ou d’Annam. (...)

Les Mnong

Moï ou Mnong Tribus de langue môn-khmer, les Mnong, ou Moï, sont appelés Proto-Indochinois ou Montagnards, par opposition aux Vietnamiens (hommes des deltas et des basses terres) ; le nom moï (sauvage en vietnamien), péjoratif, n’est plus employé. Les Mnong pratiquent le ray ou nuïz (culture sur (...)

Annonces

Fêtes et cérémonies


Editeur Fajolle frères 1920