Indochine 1859-1945 - INDOCHINE cartes postales anciennes

Indochine 1859-1945


Bref rappel historique

1859 17 février
Les Français prennent Saigon
L’amiral Rigault de Genouilly envahit la ville de Saigon, en Indochine, suite à l’appel à l’aide des missionnaires français envoyés sur les lieux. Quelques années plus tôt, un prétendant au trône appelé Nguyên Anh s’était allié avec l’un d’eux, Mgr Pigneau de Béghaine afin de reconquérir l’Annam et le Tonkin. Après y être parvenu en 1802, l’empire de la dynastie des Nguyên se reforma mais la Cochinchine sombra dans le désordre et les Français finirent par intervenir. Après Saigon, ils feront la conquête de la Cochinchine jusqu’en 1867.

1862 5 juin
Signature du traité de Saigon
Le traité de Saigon est signé entre Tu Duc, dernier empereur précolonial de l’Annam et des représentants de l’Empire français. Saigon, l’île de Poulo Condor et trois provinces méridionales (Bien Hoa, Gia Dinh et Dinh Tuong) passent aux mains des Français pour former ce qu’on appellera plus tard la Cochinchine. Ses dispositions furent confirmées, un peu moins d’un an plus tard, par la signature du traité de Hué.

1863 11 août
Protectorat français sur le Cambodge
Le royaume du Cambodge, pour échapper à l’emprise du Siam (actuelle Thaïlande) et de l’Annam (actuel Viêt Nam), demande de l’aide à la France. Par le traité de protectorat, le roi Norodom Ier s’interdit toute relation avec une puissance étrangère sans l’accord de la France et un résident général est installé à Pnom Penh. En 1887, le Cambodge sera intégré à l’Indochine française et le roi perdra toute autorité. Le pays retrouvera son indépendance en 1953, sous le règne de Norodom Sihanouk.

1881 septembre
Début de la guerre franco-chinoise
En septembre 1881 débute la guerre franco-chinoise, suite à la tentative de la France de prendre le contrôle du fleuve rouge. Ce conflit est un enjeu majeur dans la politique française en matière de colonisation. Il ne prend fin qu’en juin 1885, avec la victoire de la France sur la Chine. L’Annam et le Tonkin deviennent des protectorats français, et donneront lieu quelques années plus tard, à la création de l’Indochine française.

1882 avril
Soulèvement du Tonkin contre la France
En avril 1882, le Tonkin se révolte contre la prise du pouvoir par la France. Depuis 1881, les troupes françaises sont lancées dans une guerre franco-chinoise pour la domination du fleuve rouge, afin d’obtenir la gouvernance du Tonkin et de l’Annam. Le Tonkin, territoire très intéressant, regorge en effet de ressources et de richesses. Malgré la révolte des habitants, le Tonkin, tout comme l’Annam, deviendra protectorat français en 1885, avant de devenir, avec l’Annam, l’Indochine française.

1883 25 août
Signature du traité de Hué
En 1883, la Chine rejette le traité de Hué signé par la France le 25 août de la même année. Ce dernier confirme la position de Tonkin et d’Annam comme des protectorats français. Ce rejet est à l’origine de la guerre franco-chinoise, qui ne s’acheva qu’en 1885, par une victoire française. A l’issue de ce conflit, la France à la mainmise sur tout le territoire qui deviendra l’Indochine.

1884 17 juin
Annexion du Cambodge par la France
Le 17 juin 1884, le royaume du Cambodge est annexé à la France. Cette dernière, par l’intermédiaire du gouverneur de Cochinchine, Charles Thomson, impose en effet une convention au roi en place, Norodom, afin de récupérer le pouvoir sur l’intégralité de ses territoires. Avec le Tonkin et l’Annam, ces terres formeront plus tard ce qu’on appellera l’Indochine française. Le pays évite l’occupation, mais la famille royale doit s’installer à Phnom Penh, nouvelle capitale.

1887 octobre
Création de l’Union Indochinoise
En octobre 1887, la France nomme ses protectorats asiatiques Union indochinoise. Ce regroupement colonial rassemble la Cochinchine, l’Annam, le Tonkin, le Cambodge et la Laos. La France ne choisit plus d’établir une colonie d’occupation mais une colonie de développement et d’exploitation économiques. L’Union passe sous l’autorité de gouverneurs généraux tels que Lanessan, Paul Doumer ou Albert Sarrault. La royauté est préservée en apparence car vidée de toute substance, tandis que les monarques non coopératifs sont exilés.

1945 11 mars
Proclamation de l’indépendance de l’Annam et du Tonkin
Présent en Indochine depuis 1940, le Japon pousse les États qui composent l’Indochine française à proclamer leur indépendance. En mars 1945, les forces japonaises attaquent par surprise les divisions militaires françaises et prennent le pouvoir en Indochine, détruisant l’administration coloniale de la France. À la suite de ce coup de force, le 11 mars 1945, l’empereur Bao Dai déclare l’indépendance de l’Annam et du Tonkin. En août, il annonce également l’annexion de la Cochinchine.


Navigation

Toujours plus

  • Indochine 1859-1945

Annonces

Fêtes et cérémonies


Editeur Fajolle frères 1920