Hanoi - La garde indigène

mercredi 25 novembre 2020

Le 6 août 1886, Paul BERT prit l’arrêté portant création d’un corps d’infanterie indigène destiné à assurer, sous les ordres des résidents français et des autorités indigènes, le maintien de l’ordre et de la sécurité dans le pays. Les résidents civils doivent être mis à même d’assurer la tranquillité intérieure du pays en faisant appel au concours des autorités indigènes et des populations elles-mêmes.

Tonkin - Hanoi - La garde indigène - Vallot - @2097 # 3760

C’est ainsi que, dans chaque chef lieu de province, il y avait une brigade de Garde Indochinoise généralement constituée de 500 à 600 volontaires indochinois, gardes et sous-officiers encadrés par un Inspecteur, assisté d’un Sous-Inspecteur ou d’un Garde Principal européens. Suivant les provinces il y avait deux ou trois postes de Garde Indigène comprenant une vingtaine de gardes et sous-officiers indochinois et un chef de poste européen. Cette force civile était chargée notamment du maintien de l’ordre public, mais aussi de toutes les interventions relevant de la sécurité civile… en cas d’incendies, inondations et aussi de la surveillance et de l’entretien des digues dont l’importance était capitale, surtout dans le delta

Tonkin - Hanoi - Garde indigéne - tonkin) -@1002 #2908

Extraits de la « Garde Indigène de L’Indochine Française » par Ernest DAUFES, Inspecteur Principal de la Garde Indigène en retraite, imprimerie D. Seguin, Avignon - 1933)


En savoir plus

Notre sélection

  • Hanoi - La garde indigène

Vos rendez-vous

<<

2021

 

<<

Juin

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
31123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
2829301234
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Pour Vous

Comment enrichir sa collection


La vie de Cartacaro.fr

Dernière mise à jour

samedi 12 juin 2021

Publication

904 Articles
61 Albums photo

Visites

2 visiteurs actuellement connectés